Le Piñatex, c'est quoi au juste ?

Il était une fois une fois Carmen Hijosa, consultante dans l’industrie du cuir animal pour la maroquinerie, qui voyageait aux Philippines dans les années 1990. Elle se trouve confrontée aux problèmes écologiques et humains que génère l’industrie pour laquelle elle travaille : utilisation de solvants cancérigènes, consommation excessive d’eau, pollution des rivières… Un désastre écologique pour les pays en voie de développement qui concentrent la majorité des ateliers de transformation de peaux. En parallèle, elle tombe amoureuse du Barong Tagalog, un habit traditionnel noble constitué de fibres de feuilles d’ananas. La quinqua sent le bon filon, travaille dur sur le développement et la recherche, obtient un doctorat au Royal College of Art de Londres, et crée Piñatex®. En 2015, Carmen Hijosa est nommée finaliste du Cartier Women's Initiative Awards. En 2016, Piñatex gagne le Arts Foundation UK Award for Material Innovation. Il est aujourd’hui un label certifié vegan par l’organisation de défense des animaux PETA.

pinatex piñatex

Ainsi le Pinatex est né aux Philippines et c’est toujours dans ce pays - et en Asie du Sud-Est plus généralement - que se trouve la majorité de sa production. Ce textile est durable, éco-friendly, écoresponsable avec un fort impact pour l’environnement. En effet chaque année 40 000 tonnes de feuilles d’ananas sont gâchées après la récolte, brûlées ou laissées en décomposition sur place. L’utilisation de la feuille d’ananas permet alors d’évier ce gaspillage et de dynamiser la communauté agricole par l’utilisation de ses feuilles, notamment en engrangeant des revenus supplémentaires pour les agriculteurs. Pour un mètre carré de Piñatex, environ 480 feuilles sont nécessaires.

piñatex harlem tanha

Côté production, après la récolte des ananas, les feuilles sont collectées et les longues fibres sont extraites à l'aide de machines. Les fibres sont lavées puis séchées naturellement au soleil, ou pendant la saison des pluies dans des fours de séchage. Les fibres sèches passent par un processus de purification, ce qui donne un matériau en peluche. Cette fibre de feuille d'ananas en peluche est mélangée à un acide polylactique à base de maïs et subit un processus mécanique pour créer le Piñafelt : une maille non tissée qui constitue la base de toutes les collections Piñatex. Le Piñafelt est ensuite coloré à l'aide de pigments certifiés GOTS et un revêtement de résine est appliqué pour lui donner une résistance, une durabilité et une imperméabilité supplémentaires.